Chapeau, Monsieur le Ministre Collignon, vous allez, sans doute, rester dans les annales … mais seulement comme celui qui n’a pas pris le temps de prendre connaissance de tout ce dossier en n’écoutant que quelques voix hostiles à l’humusation et cela au mépris de la volonté d’une part de plus en plus grande de la population !

Nous sommes fortement déçus par cette décision et plus encore par la non-concertation avec les associations qui portent ce nouveau concept de pratique funéraire, associations soutenues par des dizaines de milliers de citoyen.ne.s dont quelques milliers ont fait des démarches importantes dans leur commune. Cela nous semble en total désaccord avec la décision de promouvoir une politique de Démocratie Citoyenne votée, la semaine dernière, par le parlement de la Wallonie !

Rappelons que, malgré nos différentes demandes, nous n’avons pas été admis dans le Comité de Pilotage des expérimentations menées par l’équipe du Professeur Baret (UCLouvain), depuis 2018; et que ces essais ont été menés grâce au financement de 40.000 € octroyé, en 2018, par le Cabinet du Ministre de l’Environnement suite à nos interpellations. Des informations, émanant de questions parlementaires relatives à l’avancement de ces essais, nous ont rapidement indiqué que ces expérimentations sur des porcs ne tenaient pas compte de nos recommandations pour réussir le compostage à haute température très spécifique que nous avons développé.

À l’heure actuelle, ce rapport scientifique payé par des fonds publics, qui a entraîné la décision du Ministre, ne nous a toujours pas été communiqué … Est-ce bien normal ?
Nous l’attendons avec impatience pour pouvoir démontrer, vraisemblablement, que la seule conclusion que ces chercheurs peuvent proclamer, c’est que dans leurs conditions de “compostage”, le processus de décomposition des chairs molles ne s’est pas fait. Mais leurs conditions ne sont pas les nôtres et cela nous le démontrerons facilement, si leur rapport est diffusé.

L’humusation est un processus « low tech » car c’est la nature qui fait tout le travail mais il faut beaucoup d’expérience pour mettre la nature dans les bonnes conditions pour que cette décomposition en aérobie à haute température se maintienne durant le temps suffisant sans retourner la butte.

Tout comme l’équipe de Recompose à Seattle dans l’état de Washington (USA) qui a pu composter 6 dépouilles humaines, en 2018, pour tester leur concept, nous revendiquons nous aussi, depuis le début de cette année, auprès des Ministres compétents de la Wallonie ce même droit. Ces essais seront effectués, suivant notre Protocole Scientifique, déposé chez le ministre des Pouvoirs locaux, par un organisme dûment agréé pour le compostage par la Wallonie, au Centre Pilote pour l’HUMUSATION. Celui-ci disposera bientôt d’un espace clôturé et sécurisé, pour que tout se passe dans le respect des défunts et des familles. Nous inviterons les autorités compétentes à mandater du personnel de laboratoires agréés, de leur choix, pour réaliser les analyses qu’elles jugeront nécessaires sur des dépouilles mortelles de quelques humains ayant demandé officiellement de leur vivant, en accord avec leur famille, que leur dépouille soit humusée.

Nous avons fait appel au financement citoyen pour mettre en place toutes les infrastructures nécessaires dans le premier Centre mondial d’humusation. Toutes ces personnes sont bien en droit d’avoir une réponse à leurs attentes… non ?

Nous espérons vraiment que nos responsables politiques et, en particulier, Mr Collignon, ministre des Pouvoirs Locaux, et Madame Tellier, ministre de l’Environnement, saisissent cette opportunité de faire passer à la postérité la Wallonie et toutes les personnes qui soutiennent l’humusation depuis des années en autorisant la validation scientifique de l’humusation sur quelques dépouilles humaines de personnes ayant marqué leur consentement de leur vivant ainsi que leur famille. Sans prendre le moindre risque, puisque avoir un choix vraiment *éco-logique*, en plus, n’empêchera aucunement toutes celles et ceux qui le désirent de choisir l’enterrement et l’incinération.
Cette décision sera historique pour l’avenir des Générations actuelles et futures de l’humanité !

Nous restons totalement sereins et mobilisés pour faire émerger légalement notre nouveau mode de sépulture qui est le seul en parfait accord avec les lois de la Nature.

Devenez Coopérateurs

pour co-créer du monde de demain en prenant au moins une part de la coopérative SCES HUMUSATION qui a met en place le premier "Centre Pilote pour l’Humusation" au monde.

Chaque euro investi dans notre coopérative sera un euro qui vit !

C'est ensemble et avec votre participation financière que nous y arriverons plus vite.

L'Union fait la Force !

Soutenez notre fondation

pour son travail de lobbying

indispensable pour obtenir

la légalisation de l'HUMUSATION !

 

Merci pour votre DON

 sur le compte :

IBAN BE70 9731 2659 3825
BIC ARSPBE22