Nous avons réunis plus 25 experts qui, compte tenu de leur longue expérience en matière de compostage de matières organiques de toutes sortes, ont pu certifier formellement que le procédé préconisé pour l’Humusation (la métamorphose en, 12 mois, des défunts en humus sain et fertile), grâce notamment à la forte montée en température (de 50 à 70 °C pendant quelques semaines, qui tue tous les virus et autres germes pathogènes fécaux), et à l’action conjuguée de tous les micro-organismes du corps et des couches superficielles de la Terre, va garantir une réelle protection de l’environnement, exclure tous les risques en matière de salubrité publique, régénérer les sols les + malmenés et même contribuer à enrayer le dérèglement climatique !


Nous pouvons aussi nous appuyer sur la législation canadienne, où les Ministères de l’Agriculture et de la Santé de l’état de l’Ontario au Canada recommandent clairement cette méthode de compostage, pour leurs bovins (depuis 2010) et porcins (depuis 2006) même malades, de préférence à l’utilisation des services d’équarrissage.
En tout état de cause, sachez que notre Centre pilote pour l’HUMUSATION, financé principalement par des citoyen.ne.s motivé.e.s a été est mis en place au sud de Rochefort (B) afin de pouvoir accélérer l’obtention de résultats probants (notamment sur la destruction de la  Covid-19), avec des analyses effectuées par des Labos agréés, sur des dépouilles mortelles de quelques humains consentants. “On peut bien donner son corps à la science, pourquoi pas, pour valider le processus d’humusation ?” https://www.humusation.org/cooperative/
Avec tout en bas de cet onglet, le formulaire à compléter pour pouvoir bénéficier en primeur mondiale de notre “traitement de faveur” et figurer ainsi parmi les pionniers visionnaires… le cas échéant.
L’existence de ce Centre et sa reconnaissance par les autorités permettront d’accélérer, enfin significativement, l’intégration de l’humusation dans la législation funéraire de tous les pays où notre démarche sera soutenue par une réelle volonté citoyenne.
En tout état de cause, contrairement aux cimetières où l’espace entre les tombes ne respecte pas du tout les règles de distanciation sociale, nous avons prévu un espace de 6 m² pour chaque butte dans le Centre d’HUMUSATION . Donc pas le moindre risque, non plus, même pour les défunts d’y choper la Covid-19 …post mortem !