Après la légalisation de l’Humusation, notre Fondation devra faire le choix des emplacements pour implanter les premiers  “Jardins-Forêt de la Métamorphose” où le retour des défunts à la Terre sera simplement accéléré (+/- 12 mois) et, surtout, totalement sécurisé, tant au niveau salubrité publique que protection de l’environnement.

À terme, il en faudrait, idéalement, un par province, comme pour les crématoriums …

Nous proposons de construire un bâtiment, 100 % écologique, comportant des salles permettant aux familles de rendre un dernier hommage (elles seront également disponibles pour celles et ceux qui ne souhaitent pas d’offices religieux)

Par contre, le budget à prévoir serait de 5 à 10 fois moindre !

Quelques pistes:

  • À Dinant, où la Fondation possède un terrain qui pourrait convenir.
    L’échevin de l’Urbanisme et de l’Environnement Thierry Bodlet est très favorable au concept
  • À Louvain-la-Neuve, où l’échevin Cédric du Monceau, qui s’est déclaré aussi fort convaincu par le projet, nous a proposé le site à gauche du Cimetière de Blocry (initialement prévu pour son extension) qui jouxte un bois à l’arrière, cadre idéal pour y installer l’espace du souvenir

  • Peut-être à Namur, où nous avons le soutien de l’échevin Luc Gennart, sur le terrain (initialement prévu pour un nouveau cimetière) déjà partiellement aménagé (ex-abattoir islamique) jouxtant également une partie boisée à la limite de Temploux

  • À Chaumont-Gistoux où plusieurs échevins ainsi que la Présidente du CPAS sont très favorables à l’idée d’accueillir, aussi, un Jardin-Forêt de la Métamorphose sur un terrain de l’entité encore en négociation
  • À Walhain St-Paul …

C’est dans notre *Centre Pilote pour l’HUMUSATION* que seront formés tous les futurs “Humusateurs” agréés qui seront les seuls habilités, par la loi, à pouvoir mettre en œuvre ce processus novateur.

Il est à souligner que ce nouveau concept générera de nombreux nouveaux emplois extrêmement valorisants, par essence non délocalisables, beaucoup moins pénibles que celui de fossoyeur, particulièrement « épouvantable » lorsqu’ils doivent exhumer les « restes » afin de pouvoir réaffecter la place lorsque plus personne n’entretient les tombes.

En primeur mondiale, l’humusation figure déjà dans la législation funéraire de la Région Bruxelles Capitale depuis le 9 Novembre 2018 … mais on est dans l’attente de l’adoption des “arrêtés d’application” pour que toutes les nombreuses personnes, qui le veulent déjà vraiment, puissent enfin bénéficier de ce “traitement de faveur”, lorsque leur heure sera venue !

 

Mot-clé

Articles récents

Rejoignez-nous

Devenez Coopérateurs

pour co-créer du monde de demain en prenant au moins une part de la coopérative SCES HUMUSATION qui a met en place le premier "Centre Pilote pour l’Humusation" au monde.

Chaque euro investi dans notre coopérative sera un euro qui vit !

C'est ensemble et avec votre participation financière que nous y arriverons plus vite.

L'Union fait la Force !

Soutenez notre fondation

pour son travail de lobbying

indispensable pour obtenir

la légalisation de l'HUMUSATION !

 

Merci pour votre DON

 sur le compte :

IBAN BE70 9731 2659 3825
BIC ARSPBE22