Passer aux toilettes sèches à litière bio-maîtrisée et composter, correctement, le contenu avec les épluchures, les restes des repas, etc…! Il n’y aucune loi pour empêcher quiconque de supprimer son WC à chasse d’eau.
Avoir l’humilité d’apprendre cet art du compostage afin de (mieux) mettre en place les conditions idéales de rapport C/N, d’humidité, d’aération,… pour que les humuseurs puissent venir y accomplir leur chef d’œuvre habituel.
Ce CADEAU que vous allez pouvoir faire à la Terre, via les humuseurs, vous sera rendu au centuple puisque le compost obtenu vous permettra de produire, sur votre parcelle, une partie de + en + grande de fruits, légumes, plantes sauvages comestibles savoureuses, pleines de vitalité. Idéalement en permaculture, sans engrais ni pesticides chimiques. Tout bénéfice pour votre santé et votre portefeuille !
À l’échelle de la durée de vie de notre planète, en un rien de temps, l’humain prend le risque de rendre notre Terre carrément “invivable” s’il s’obstine à casser, systématiquement, le cycle de la Vie…

Bien plus encore que l’économie d’eau, l’attrait majeur de ce véritable “acte citoyen” est de pouvoir rendre, correctement, aux humuseurs des couches superficielles de la terre les restes de ce qu’elles nous ont donnés afin d’en refaire de l’humus sain et fertile, tout en détruisant les molécules chimiques ainsi que les germes pathogènes fécaux!

Ce qui n’est absolument pas le cas lorsqu’on “tire la chasse” malgré les stations d’épuration, même biologiques.

S’il n’y avait que les problèmes de la sur-pêche, des algues vertes et des déchets plastiques flottants dans les océan… ce serait le “bonheur”!
À cause du “tout dans le même égout”, comment voulez-vous que les poissons, les crustacés, les algues, le plancton,… ne s’empoisonnent pas en avalant les particules d’usure des pneus, des plaquettes de freins, des plastiques, des vêtements synthétiques (lors de chaque lavage), des mégots de cigarettes, des bains de lavage des filtres des fours crématoires, les résidus de médicaments, de pesticides, de conservateurs, de perturbateurs endocriniens, les germes pathogènes,… contenus dans les déjections humaines,… qui se retrouvent dans les milieux aquatiques récepteurs, malgré toutes les stations d’épuration, même biologiques?
Pour manger du poisson, des crustacés,… et même se baigner dans les fleuves et les mers, sans s’intoxiquer à notre tour, il vaut mieux avoir de la chance que de l’appétit et (ou) l’envie de nager!

Pourtant, depuis plus de 20 ans, le professeur József Országh a offert à l’humanité toutes les clés pour un assainissement des eaux usées vraiment soutenable et a mis tous les documents utiles sur le site www.eautarcie.org. C’est un concentré d’économies circulaires indispensables pour la survie de l’humain sur Terre.

Nos “autorités” ont préféré continuer à favoriser les intérêts de sociétés internationales comme SUEZ, VÉOLIA,… au détriment de notre environnement et donc de notre santé.
Alors qu’il suffirait que l’humain fasse preuve de plus d’altruisme envers ses meilleurs alliés en ayant l’humilité et la gratitude de rendre correctement aux humuseurs (œuvrant gratuitement, sans relâche, dans les tout premiers cm du sol) toutes les matières organiques mortes (y compris ses chers défunts et animaux domestiques, ainsi que toutes leurs déjections) , tout en détruisant toute leur pollution chimique !
Les humuseurs en (re)feraient de l’humus sain et fertile capable de faire pousser, avec un minimum d’effort “humain”, toute la nourriture de qualité pour toute la biodiversité indispensable à la survie de l’humanité sur la planète Terre.
L’économie circulaire parfaite existe, la vie sur notre planète en était la preuve… avant les interventions humaines déplorables depuis une centaine d’années !

Quel.le journaliste d’investigation saisira cette opportunité de passer à la postérité en ayant le courage de dénoncer des activités réputées actuellement “hygiéniques” et “salutaires” mais qui seront, tôt ou tard, requalifiées comme “crimes de l’humanité” contre la biodiversité?

Le Climat sera sauvé et, mieux encore, le Paradis Terrestre sera (re)créé si, et seulement
si, l’humain adopte massivement l’agroforesterie, l’humusation ainsi que la valorisation de
toutes les eaux grises (bains, lessives, vaisselles), fécales et pluviales.

Mot-clé

Articles récents

Rejoignez-nous

Devenez Coopérateurs

pour co-créer du monde de demain en prenant au moins une part de la coopérative SCES HUMUSATION qui a met en place le premier "Centre Pilote pour l’Humusation" au monde.

Chaque euro investi dans notre coopérative sera un euro qui vit !

C'est ensemble et avec votre participation financière que nous y arriverons plus vite.

L'Union fait la Force !

Soutenez notre fondation

pour son travail de lobbying

indispensable pour obtenir

la légalisation de l'HUMUSATION !

 

Merci pour votre DON

 sur le compte :

IBAN BE70 9731 2659 3825
BIC ARSPBE22