Oui, l’humusation est totalement compatible avec le legs d’organes post-mortem.

Gardons toutefois bien à l’esprit que cette nouvelle pratique funéraire est déjà en fait un don, à la micro-faune du sol, de tous les organes, même ceux qui ne sont plus en parfait état, qui réussit à 100 % !

Sans le moindre risque de rejet, et dont la Terre a vraiment besoin, en ce moment, pour se régénérer …!

Par contre, pour le don du corps à la science, il faut être bien conscient que, pour des raisons de conservation, le corps sera, soit phénolé ou formolé, après avoir été vidé de tous ses fluides… ce qui est loin d’être anodin pour le.s milieu.x récepteur.s !

L’humusation d’un corps ainsi traité, plusieurs mois après le décès, s’avérera vraisemblablement nettement moins bénéfique pour les couches superficielles de la Terre … mais quand même bien moins pire que l’inhumation et la crémation !

Mot-clé

Articles récents

Rejoignez-nous

Devenez Coopérateurs

pour co-créer du monde de demain en prenant au moins une part de la coopérative SCES HUMUSATION qui a met en place le premier "Centre Pilote pour l’Humusation" au monde.

Chaque euro investi dans notre coopérative sera un euro qui vit !

C'est ensemble et avec votre participation financière que nous y arriverons plus vite.

L'Union fait la Force !

Soutenez notre fondation

pour son travail de lobbying

indispensable pour obtenir

la légalisation de l'HUMUSATION !

 

Merci pour votre DON

 sur le compte :

IBAN BE70 9731 2659 3825
BIC ARSPBE22