Une première étape de franchie avant la légalisation

Bruxelles assouplira bientôt les règles en matière de funérailles et de sépultures, de manière à autoriser de nouveaux modes tels que l'humusation et l'aquamation, et l'inhumation des dépouilles mortelles dans des linceuls ou cercueils en carton.

Le gouvernement bruxellois a adopté jeudi, en troisième lecture, un projet d'ordonnance qui sera soumis au parlement régional à la rentrée. Voir ce lien.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0