Une première étape de franchie avant la légalisation

Bruxelles assouplira bientôt les règles en matière de funérailles et de sépultures, de manière à autoriser de nouveaux modes tels que l'humusation et l'aquamation, et l'inhumation des dépouilles mortelles dans des linceuls ou cercueils en carton.

Le gouvernement bruxellois a adopté jeudi, en troisième lecture, un projet d'ordonnance qui sera soumis au parlement régional à la rentrée. Voir ce lien.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Anne Amblès (lundi, 01 octobre 2018 18:01)

    Quelle bonne nouvelle ! Pourvu que ça se confirme, et que ça influence la législation française et d'autres pays !
    Et que les lobbies (fabricants de cercueils, pompes funèbres…) ne dictent plus leur loi…

  • #2

    Amélie Gerland (dimanche, 07 octobre 2018 14:53)

    Mais c'est super !
    Cela s'est-il confirmé ?