Une première étape de franchie avant la légalisation

Bruxelles assouplira bientôt les règles en matière de funérailles et de sépultures, de manière à autoriser de nouveaux modes tels que l'humusation et l'aquamation, et l'inhumation des dépouilles mortelles dans des linceuls ou cercueils en carton.

Le gouvernement bruxellois a adopté jeudi, en troisième lecture, un projet d'ordonnance qui sera soumis au parlement régional à la rentrée. Voir ce lien.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Anne Amblès (lundi, 01 octobre 2018 18:01)

    Quelle bonne nouvelle ! Pourvu que ça se confirme, et que ça influence la législation française et d'autres pays !
    Et que les lobbies (fabricants de cercueils, pompes funèbres…) ne dictent plus leur loi…

  • #2

    Amélie Gerland (dimanche, 07 octobre 2018 14:53)

    Mais c'est super !
    Cela s'est-il confirmé ?

  • #3

    Jeanne BERNARD (jeudi, 07 mars 2019 23:08)

    Bonjour,
    Je fais passer cette information dans le "Grand débat".... Sera t'elle lue ? retenue ?
    Je n'ai pas d'attente. Il me semble que cela est préférable. La commune où je réside en Nouvelle Aquitaine n'a pas répondu à l'information envoyée précédemment, ni à ma demande de "dernières volontés" formulée tout début novembre 2018.
    Quelle a été finalement la position du Parlement de Bruxelles ?

  • #4

    Francis Busigny (vendredi, 08 mars 2019 12:02)

    depuis le 9/11/2018, le mot HUMUSATION est inscrit en toutes lettres dans la législation funéraire de cette région de la Belgique ... c'est une première mondiale !
    Mais pour que les habitants puissent bénéficier de ce traitement de faveur, il faudra encore attendre que le cadre légal soit adopté par le Parlement...